Accueil / Blog / Les clés de base pour réduire le risque de maladie d’Alzheimer de 60% ! Easy game !

Les clés de base pour réduire le risque de maladie d’Alzheimer de 60% ! Easy game !

Les clés de base pour réduire le risque de maladie d’Alzheimer de 60% ! Easy game !
  1. Ne pas fumer (vous ne saviez pas ?)
  2. Peu d’alcool. Ok, tout le monde n’a apparemment pas la même notion de “peu”. Alors précisons que “peu” signifie par exemple : pas tous les jours et pas plus de 1,5 verre par jour pour les femmes et 3 pour les hommes (c’est déjà pas mal…). Ce genre de concept, quoi. Ca veut dire « à l’occasion ». C’est plus clair ?
  3. Avoir une activité physique régulière. Faire du shopping, aller à la pêche ou regarder le foot à la télé ne font pas partie des activités physiques acceptées. Et le mot régulier peut lui aussi être sujet à interprétation. Disons que l’on considère quelqu’un d’actif s’il fait 150 minutes d’activité physique par semaine d’intensité modérée à forte, si possible de façon fractionnée (en 3 à 5 fois) et pas en une fois.
  4. Avoir une activité intellectuelle régulière. Comment vous dire… Regarder « Les feux de l’Amour », « Les Anges » ou « Les Marseillais » n’active aucune zone du cerveau. Ceci dit, l’expérience peut être sociologiquement intéressante. Non, on veut dire faire des mots croisés, jouer au scrabble, faire des activités à visée cognitive, apprendre…
  5. Et enfin, mais c’est bien sûr (sinon nous ne servirions à rien, nous les nutritionnistes), bien manger ! A savoir avoir une alimentation de type méditerranéenne ou DASH (pour faire baisser la tension artérielle), ce qui signifie avec assez de légumes, fruits, légumineuses, poisson, huile d’olive et de colza, des oméga-3, avoir un bon statut en vitamine D, en vitamines B…et pauvre en viande, en sel, en graisses trans…

Vous remplissez 2 ou 3 de ces critères ? Votre risque de développer une maladie d’Alzheimer est diminué de 39% par rapport à quelqu’un qui n’en remplit aucun.

4 ou 5 ? Alors vous serez protégé à 59%.

1 seul (c’est mieux que rien) diminuera votre risque de 22%.

Vous vous dites « à quoi bon », je suis génétiquement à risque élevé? Détrompez-vous, même dans ce cas, un mode de vie sain réduit le risque de 32%.

Ya + ka !

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les derniers articles

Qui suis-je ?

Je m’appelle Véronique Liesse, je suis diététicienne nutritionniste, enseignante en nutrition et micronutrition, et auteure de livres en nutrition.

En savoir plus

Me suivre

Mes livres

S'inscrire à la Newsletter

Rejoignez les 500 abonnés à ma newsletter et recevez chaque mois de nouveaux conseils en micronutrition.

Votre adresse email sera protégée et ne servira en aucun cas à spammer votre messagerie.

Menu